Memorial Drive, Mémoires d'une fille

Natasha Trethewey

Éditions de L'Olivier

  • par (Libraire)
    5 décembre 2021

    Chronique d'un drame familial annoncé, ce jour de juin 1985, lorsque la mère de l'auteure est assassinée par l'homme avec lequel elle ne veut plus vivre... Il aura fallu 35 ans pour que la poétesse américaine puisse affronter la vérité, en faire un projet littéraire aussi beau et déchirant que les grandes tragédies.


  • 1 novembre 2021

    Etats-Unis, vie moderne

    Ce livre de non-fiction est donc un hommage à la mère de l’auteure, morte tuée de deux balles par son second conjoint. Mais l’auteure prend le partie de nous parler de sa naissance puis de son enfance.

    Elle est en effet née d’une mère noire américaine et d’un père blanc canadien dans un état qui ne reconnaissait pas les mariages inter-raciaux. Elle est d’ailleurs traitée de zèbres par les enfants du quartier qui ne savent pas la classer blanche ou noire.

    Mais c’est surtout le second mari violent qui pose problème au duo mère/fille.

    Rien de bien nouveau sous le soleil du Mississippi, malheureusement.

    J’ai été effarée de lire certaines retranscriptions de conversations téléphoniques entre la mère et le second mari qui menace ouvertement de la tuer tout en l’accusant. Lunaire !

    Et personne n’a protégé cette femme qui s’est battue pour s’en sortir tout en protégeant ses enfants….

    De belles réflexions profondes sur le traumatisme parsèment le livre.

    Quelques citations :

    Ces peurs (être jetée en prison en étant innocente ; être internée en étant saine d’esprit ou être enterrée vivante) exprimaient l’impuissance, la vulnérabilité face à des forces sur lesquelles je n’avais aucune prise. (p.94)

    Si le traumatisme fragment le moi, alors que veut dire garder le contrôle de soi ? (p.95)

    En anglais, to be beside oneself signifie que l’émotion qui nous submerge, comme le chagrin ou la peur, est si intense qu’on a l’impression d’être hors de son corps. Les chercheurs en théorie cognitive suggèrent que parler du traumatisme ou le mettre par écrit peut aider à guérir la déchirure ouverte par l’événement dans le tissu du moi. (p.115)

    L’image que je retiendrai :

    Celle des bloc-notes jaunes que l’auteure et sa mère utilisent tout le temps.


  • par (Libraire)
    27 octobre 2021

    LECTURE POIGNANTE

    Il aura fallu 30 ans à l'autrice pour revenir sur les lieux de l'assassinat de sa mère et enfin trouver les mots pour lui rendre hommage, car épouser un homme blanc à la fin des années 60 n'était pas un fleuve tranquille aux USA.

    Un récit puissant sur l'identité et la mémoire !


  • 6 octobre 2021

    Conseillé par Coralie et Étienne

    "Trois semaines après la mort de ma mère, je rêve d'elle". Ainsi commence le récit de Natasha Trethewey.
    Aucun doute sur l'issue de cette histoire, pas d'intrigue palpitante ou de retournement de situation inattendu. Pourtant, ce texte est glaçant, prend aux tripes et absorbe notre âme pendant la lecture.
    Natasha raconte la lente désillusion du deuxième mariage de sa mère. Elle, la petite Métis, née d'un premier mariage avec un homme blanc met en lumière le portrait d'une Amérique instable, inégale, bancale même.

    Ce récit est d'une grande force et raconte sans détours des scènes que l'on voudrait oublier. "Memorial Drive" est pourtant le récit d'une fille qui rend à sa mère son courage et sa beauté.


  • par (Libraire)
    4 octobre 2021

    Coup de cœur de la chouette

    Aujourd'hui, Natasha Trethewey est plus âgée que ne l'a jamais été sa mère. Il lui a fallu toutes ces années pour enfin réussir à affronter l'histoire de sa mort, et prendre la plume pour raconter ce que fut sa vie.
    Avec émotion et pudeur, elle décrit la rencontre de sa mère avec son beau-père, l'amour, la violence, les menaces, les plaintes, la protection policière défaillante... Entendra-t-on un jour les appels au secours des victimes de violences conjugales ?


  • par (Libraire)
    21 septembre 2021

    Coup de coeur !

    La romancière revient sur son enfance dans un Mississippi raciste pour reconstituer le meurtre de sa mère trente ans auparavant.
    Un texte magnifique, porté par une plume poétique.

    Delphine


  • par (Libraire)
    3 septembre 2021

    Poignant et superbe !

    L'auteure, jeune accomplie revient avec force et intelligence sur l'assassinat de sa mère. Elle adresse avec ce somptueux livre un mémorial de douleur et de beauté. Poignant et superbe !


  • 25 août 2021

    Une plongée dans les racines de N. Trethewey et dans ce fait divers qui a bouleversé sa vie. Une mise en abîme profonde et touchante où le racisme et les violences conjugales s'entremêlent. L'histoire d'une rédemption, un hommage fort à sa mère, un récit déchirant.


  • par (Libraire)
    8 août 2021

    À dix-neuf ans, Natasha Trethewey est bouleversée lorsque son ancien beau-père a tiré et tué sa mère.Sa mère essayait d'être une femme noire libre. En deuil toujours à l'âge adulte, l'auteur affronte les deux forces de la vie et de la mort à la suite d'un traumatisme inimaginable et explore maintenant la façon dont cette expérience a durablement façonné l'artiste qu'elle est devenue.
    Elle nous le raconte comme un roman policier en enquêtant sur l'histoire de sa mère vivant dans le sud profondément ségrégué et à travers sa propre enfance de métisse dans le Mississippi mais aussi sur les différentes événements à l'approche du crime.
    Roman émouvant, déchirant et révoltant sur une épreuve traumatisante et vers le chemin de la guérison.