Tomi Ungerer

Tomi Ungerer

Tomi Ungerer a enchanté plusieurs générations de lecteurs, notamment avec le plus célèbre de ses albums : "Les Trois Brigands".
Il a reçu hier la Légion d'Honneur.
Nous profitons de cette occasion pour vous proposer de découvrir ou redécouvrir son œuvre.
Bonne lecture !

ORLANDO
5,00

Un seul vautour est vénéré dans tout le Mexique. C’est Orlando, et il le mérite. Savez-vous pourquoi ? Orlando est un vautour original. Quand ses semblables ne pensent qu’à dévorer les malheureux perdus dans le désert, lui n’écoute que son bon cœur. C’est ainsi que, un jour, il survola un chercheur d’or évanoui. Le pauvre homme avait sur lui des photos de sa famille. Aussitôt, Orlando décida de prévenir sa femme et son fils. Et pour cela, il fallut traverser un continent et braver bien des dangers…

C’est dans les années soixante, après Les aventures de la famille Mellops que Tomi Ungerer entreprend, à New York, une série d’albums en l’honneur des animaux jusque-là mal aimés ou carrément absents des livres pour les enfants : un boa constrictor, Crictor ; une pieuvre, Émile ; une chauve-souris, Rufus ; un vautour, Orlando et un kangourou, Adélaïde, que voici. Ils font mentir leur réputation, incarnent le bien, sauvent des vies, et se révèlent plus humains que ceux qui les avaient d’abord rejetés.


ZLOTY
5,00

Elle porte un casque rouge, une écharpe rouge, des gants rouges, des bottes rouges et elle s’en va, sur son scooter, voir sa grand-mère malade, à travers les bois menaçants et glacés…
Vous croyez savoir qui elle est, et ce qui va lui arriver? Peut-être vous trompez-vous…
Car cette petite fille s’appelle Zloty et, certes, elle va rencontrer un grand méchant loup, mais aussi de grands nains et de petits géants, et en particulier Kopek et Samovar, un nain grand et un
géant petit qui ont tous les deux… la même taille, et vont devenir ses amis pour la vie !

Depuis toujours, c’est-à-dire depuis bien avant que ces mots soient galvaudés, différence et tolérance sont les deux mamelles des histoires de Tomi Ungerer.
Un ogre protecteur, trois brigands bienfaisants, quatre ou cinq bêtes prétendues nuisibles qui sauvent des vies… Son oeuvre complète n’est qu’un festival de bonté politiquement incorrecte. Ici, c’est un nain et un géant qui ont la même taille (tout est relatif) et qui nous éclairent sur la grandeur de l’amitié.


Ogres, brigands et compagnie
25,40

Des mythiques Trois Brigands et Géant de Zeralda, ses deux plus immenses succès, à la petite dernière, Zloty, l’avatar moderne et motorisé du Petit Chaperon rouge, en passant par Jean de la Lune, c'’est Tomi Ungerer lui-même qui a choisi, dans son oeuvre multiple, humaniste et grinçante, pleine de kidnappings sublimés, d’'ogres convertis, d'’intrus admis et d’'opposés réconciliés… quatre dignes représentants capables de donner une idée fidèle de son ton
« subversif et positif » et de son trait à ceux qui veulent le découvrir, ou le retrouver.

Ce recueil contient : Les trois brigands, Jean de la Lune, Le géant de Zeralda, Zloty.


RUFUS
5,00

Rufus est une chauve-souris pas comme les autres. Depuis qu’il a vu, un soir, un film en Technicolor au cinéma en plein air, puis, au petit matin, le lever du soleil orange et rose, il a décidé de changer d’existence.Vivre le jour, peindre ses ailes noires aux couleurs des papillons !
Pris de peur en voyant tourbillonner ce volatile bizarre, des gens lui tirent dessus à coups de fusil.
Rufus tombe, mais, par chance, c’est dans le jardin d’un homme formidable…

C’est dans les années soixante, après les aventures de la famille Mellops (republiées l’an dernier) que Tomi Ungerer entreprend, à NewYork, une série d’albums en l’honneur des animaux jusque-là mal aimés ou carrément absents des livres pour les enfants : un boa constrictor,
Crictor ; une pieuvre, Émile ; un vautour, Orlando ; un kangourou, Adélaïde ; et une chauve-souris, Rufus, que voici, pour la première fois en français.
Ils font mentir leur réputation, incarnent le bien, sauvent des vies, se révèlent plus humains
que les humains qui les avaient d’abord rejetés.


Crictor
13,20

Il était arrivé par la poste. C’était le cadeau que son fils, explorateur en Afrique, envoyait à Madame Bodot pour son anniversaire. Ça, un cadeau, un serpent ?
Oui, car Crictor n’était pas un vulgaire serpent. Bien soigné, bien nourri, bien élevé, il devint capable de prodiges. Quand il apprenait à lire et à compter, il formait les chiffres et les
lettres avec son corps. Il servait de jeu aux enfants. Mais son plus bel exploit était encore à venir. Car un cambrioleur hantait les rues de la petite ville…

C’est dans les années soixante, après Les aventures de la famille Mellops que Tomi Ungerer entreprend, à New York, une série d’albums en l’honneur des animaux jusque-là mal aimés ou carrément absents des livres pour les enfants : un boa constrictor, Crictor ; une pieuvre, Émile ; une chauve-souris, Rufus ; un vautour, Orlando et un kangourou, Adélaïde. Ils font mentir leur réputation, incarnent le bien, sauvent des vies, et se révèlent plus humains que ceux qui les avaient d’abord rejetés.