Green river
EAN13
9782355840494
ISBN
978-2-35584-049-4
Éditeur
Sonatine éditions
Date de publication
Nombre de pages
400
Dimensions
22 x 14 x 3 cm
Poids
535 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
849
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« Étourdissant. Peut-être le plus grand roman jamais écrit sur la prison. » James Ellroy Dans la lignée de OZ, le chef-d'œuvre du thriller carcéral, par l'auteur de La Religion. Après le succès de La Religion, une nouvelle édition du deuxième roman de Tim Willocks (paru chez Plon en 1995, sous le titre L'odeur de la haine). Green River, pénitencier de sécurité maximale au Texas. Un véritable enfer dans lequel, entre tensions raciales et violences quotidiennes, vivent cinq cent âmes perdues. Un univers sans pitié où le silence n'existe pas, l'obscurité non plus. C'est là que Ray Klein, ancien médecin, purge sa peine, en travaillant à l'infirmerie. Alors que sa libération approche, une émeute éclate dans la prison. Au milieu du chaos et de l'anarchie, Ray, qui est tombé amoureux de Juliette Devlin, psychiatre judiciaire, va tout mettre en œuvre pour la sauver alors qu'elle est séquestrée avec ses patients dans l'infirmerie. Avec ce huis clos impitoyable peuplé de figures effrayantes, depuis John Campbell Hobbes, directeur de prison jusqu'à Henry Abbott, meurtrier schizophrène, Tim Willocks nous offre un portrait terrifiant de la vie carcérale. Il nous donne surtout un thriller prodigieux, au rythme haletant et au suspens oppressant. Tim Willocks est né en 1957. Grand maître d'arts martiaux, il est aussi chirurgien, psychiatre, producteur et écrivain. Scénariste, il a travaillé avec Steven Spielberg et Michael Mann. Souvent comparé à James Ellroy ou Norman Mailer, il est l'auteur de six romans, parmi lesquels La Religion (Sonatine, 2009). Il vit en Irlande. A propos de La Religion : "Follement romanesque" Le Canard enchainé "Tim Willocks envoûte par son écriture puissante, poétique, pleinement rendue par une superbe traduction." Le Monde diplomatique "Un récit résolument tourmenté, érudit et crépusculaire." "Le lecteur est emporté par une multitude de scènes obsédantes, écrites par le fils caché de James Ellroy et d'Umberto Eco." Télérama "Vision panoptique des évènements, art du point, puissance hypnotique de l'intrigue, poésie de l'évocation, imagination cruelle et souriante." Le Monde - Daniel Rondeau
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Tim Willocks
Plus d'informations sur Pierre Grandjouan