Le portrait de la Traviata, Whodunit
EAN13
9782491290078
ISBN
978-2-491-29007-8
Éditeur
MATIN CALME
Date de publication
Nombre de pages
220
Dimensions
23 x 16 x 1 cm
Poids
345 g
Langue
français
Langue d'origine
coréen
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le portrait de la Traviata

Whodunit

Matin Calme

Offres

Le livre : Deux morts dans un appartement au premier étage d'un immeuble paisible de Séoul. La femme qui y habitait – un coup de couteau pour elle – et un voisin – un coup de poinçon pour lui –, un type détestable qui lui tournait autour ces derniers temps. Mais puisque le principal suspect gît à côté de la victime, il faut chercher ailleurs. Le concierge pourrait faire un coupable correct, le commissaire Lee Yuhyeon boucle son enquête et l'envoie en procès. Mais rien ne se passe comme prévu. L'innocence du vieux bougre s'impose, le procès est un fiasco. C'est alors que dans son téléphone, Lee Yuhyeon entend un rire familier et moqueur, celui de l'avocat Gojin, l'avocat de l'ombre. Oui, il faudra tout recommencer, tout reprendre depuis le début. Car chacun dans cet immeuble pourrait avoir quelque raison d'avoir commis ce double meurtre. L'auteur : Do Jinki a 49 ans. Depuis 20 ans il est juge au tribunal du district nord de Séoul. Et à quarante ans, il est devenu écrivain à succès de romans policiers. En 2010 son premier polar reçoit le Mystery Rookie Award de la Korean Mystery Artists Association. Il sera suivi par neuf autres romans policiers en deux séries parallèles, l'une mettant en scène l'avocat Gojin, l'autre portant sur le juge Djingi. En 2014, il obtient le Korean Mystery Literary Award pour son long-métrage, The Star of Judas. Ses romans sont notamment traduits en Chine et quatre de ses livres ont été vendus à des sociétés de production, qui raffolent de ses énigmes complexes faisant la part belle aux rebondissements. Ses fans l'ont baptisé le "John Grisham de Corée".
S'identifier pour envoyer des commentaires.