Géographie du transport aérien, Quelle croissance pour quelle planète ?
EAN13
9782350306582
ISBN
978-2-35030-658-2
Éditeur
Atlande
Date de publication
Collection
COUP DE GUEULE
Nombre de pages
250
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
272 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Géographie du transport aérien

Quelle croissance pour quelle planète ?

Atlande

Coup De Gueule

Offres

Au moment de la création des institutions de l'ONU, les Conventions de Montréal et de Chicago ont établi des règles qui prévalent toujours pour l'organisation de l'aviation civile. Ces règles ont porté l'expansion économique du secteur. Avec de surcroît la mondialisation libérale et les progrès technologiques, le secteur aérien a connu un boom spectaculaire qui semble appelé à se prolonger dans les décennies à venir. Sa croissance migre principalement vers l'Asie, en aFendant l'Afrique demain. De ce point de vue, le problème principal de l'aviation civile est de pouvoir répondre à la demande et d'éviter la surchauffe économique.
Mais un autre coup de chaud s'est invité à la table des négociations internationales avec la problématique du changement climatique. En 2015, la COP 21 a affiché des ambitions claires en matière de limitation de la hausse des températures. Or, par rapport aux autres secteurs économiques, le monde aérien jouit de privilèges qui le placent désormais en porte‐à‐faux.
L'histoire n'est pas écrite. Les avions vont‐ils rester un monde à part ou vont‐ils rejoindre la dynamique de la transition écologique ? Qui peut‐on croire dans un univers où la communication remplace les faits ? Quels sont les acteurs qui feront pencher la balance d'un côté ou de l'autre : les compagnies aériennes, les industriels, les États, les institutions internationales, ou les citoyens ?
L'ouvrage analyse le modèle économique du transport aérien et de ses différents acteurs : constructeurs, compagnies, aéroports. Il questionne la pérennité du schéma actuel : saturation de l'espace aérien, nuisances des infrastructures aéroportuaires, bilan carbone. Enfin il soupèse les solutions possibles qu'il s'agisse de taxation du kérosène, jusqu'à ce jour interdite internationalement, de révolution technologique des modes de propulsion ou de la limitation réglementaire des vols.
S'identifier pour envoyer des commentaires.