Bonne nuit Maman, Thriller
EAN13
9782253079231
ISBN
978-2-253-07923-1
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Collection
Le Livre de poche
Nombre de pages
320
Dimensions
17 x 11 x 1 cm
Poids
168 g
Langue
français
Langue d'origine
coréen
Fiches UNIMARC
S'identifier

Bonne nuit Maman

Thriller

De

Le Livre de poche

Le Livre de poche

Indisponible

Ce livre est en stock chez 76 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Seon-gyeong, criminologue et professeure à l’université, est sollicitée par un détenu en attente de jugement. Cet homme, un serial-killer qui a assassiné treize femmes, veut lui parler – à elle seule. Seon-gyeong va devoir faire preuve de la plus grande prudence face à ce tueur hors norme, intelligent et manipulateur. Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux sa fille née d'un précédent mariage. Une enfant de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects, d'ailleurs...

Le premier volet glaçant d’une trilogie bientôt adaptée en série par les producteurs de Downton Abbey.

Le portrait diablement flippant d’une société coréenne qui, sous les apparences d’une nation calme, est peuplée de citoyens rongés par la solitude et le manque d’affection. Paris Match.

Une mécanique implacable qui joue avec nos nerfs. Augustin Trapenard. 21 cm.

 

 

Traduit du coréen par Kwon Jihyun et Rémi Delmas.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
14 juin 2021

Un thriller coréen qui dévoile la part sombre des mères...

Vous aimez les thrillers psychologiques ? « Bonne nuit Maman » publié par la jeune maison d’édition Matin Calme, spécialisée dans le polar coréen, est pour vous. Diablement bien construit, ce roman présente deux histoires qui vont s’entremêler peu à ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

26 avril 2021

Pour avoir fait un stage au FBI (quinze jours sans grand intérêt lors de son cursus universitaire), la jeune criminologue Seon-geyong Lee est surnommée Clarice Starling par ses étudiants. Sobriquet prémonitoire puisque, à l’instar de Jodie Foster dans Le silence ...

Lire la suite