La maison au toit rouge
EAN13
9782021156034
ISBN
978-2-02-115603-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Nombre de pages
288
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
364 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La maison au toit rouge

De

Traduit par

Seuil

Cadre vert

Offres

La vieille Taki raconte à son neveu ses années de service entre 1932 et 1944 dans la famille Hirai. Ce temps de bonheur commence quand l’adolescente quitte sa campagne pour s’occuper de la petite maison de style occidental que M. Hirai, sous-directeur d’une entreprise de jouets florissante, a fait construire à Tokyo pour sa femme Tokiko et le fils de cette dernière. Taki se rappelle avec ferveur son quotidien dans le foyer de Tokiko qu’elle assiste avec intelligence et finesse, tout en s’occupant du petit garçon. C'est à demi-mot qu'elle évoque l’amour platonique entre les époux puis les sentiments de sa patronne pour un jeune designer de la fabrique de jouets, Joji Itakura, tandis que l’on devine, sans qu’elle-même ne le formule, ses propres sentiments pour sa jeune patronne.Le Japon attaque Pearl Harbor, Joji part à la guerre et la famille ne peut plus garder Taki qui retourne à la campagne. En 1946, la petite maison n’existe plus. Les deux femmes se sont revues là une seule fois, inoubliable. Après la mort de Taki, son neveu découvre les notes de sa tante et des dessins d’une maison au toit rouge qui ont fait le succès d’un artiste connu, un certain Itakura…Kyoko Nakajima nous immerge dans une époque où s’épanouit une culture très vivante, mi-occidentale mi-japonaise, interrompue brutalement par la montée en puissance de l’armée puis par la guerre jusqu’au déclin de l’empire. La pudeur de l’écriture des sentiments, l’élégance de ce récit tout en finesse, très fortement attaché à la vie quotidienne et marqué d’une nostalgie douce-amère, et un épilogue inattendu en font un roman très émouvant.Nakajima Kyoko est née à Tokyo en 1964. Son premier roman Futon est paru en 2003 et La Maison au toit rouge en 2010 (prix Naoki).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Sophie Rèfle