Librairie coiffard

Nickel Boys
19,90
par (Libraire)
15 octobre 2020

Conseillé par Marion

Dans l'Amérique ségrégationniste des années 60, en Floride, Elwood Curtis rêve de suivre les pas de son idole, un certain Martin Luther King, dont il écoute chaque jour les discours si encourageants. En chemin pour intégrer une université, un homme lui propose de l'emmener jusqu'à sa destination. Alors qu'Elwood touche presque son rêve du bout du doigt, il est arrêté par la police pour une erreur judiciaire et emmené de force dans une école très particulière : la Nickel académie. C'est là qu'on redresse les jeunes à problème.
Entre les cris dans la nuit, les humiliations le jour, Elwood expérimente les traitements terrifiants que l'on infligeait à une époque pas si éloignée de la nôtre. Auprès de jeunes comme Turner avec qui il noue une complicité, il va tout tenter pour échapper à cet enfer. Chaque jour est pire et plus douloureux que son précédent pour Elwood.
Après "Underground Railroad" récompensé par un premier Pullitzer, Colson Whitehead en reçoit un deuxième pour "Nickel Boys". Avec une plume toujours plus acerbe, plus avide de vérité, l'auteur éclaire ce qu'il se tramait dans ces écoles de redressement où les noirs étaient traités bien pire que des animaux, où tout espoir était annihilé dès le pas de la porte passée. Colson Whitehead se fait le porte-parole de tous ces jeunes qui n'ont pu s'en sortir. C'est beau et poignant et tellement percutant quand la vérité finit par éclater.

Se cacher pour l'hiver

St Vincent, Sarah

Delcourt Littérature

21,50
par (Libraire)
15 octobre 2020

Conseillée par Marie-Laure

Pennsylvanie, au cœur d’un parc naturel. Nous sommes en 2007 et Kathleen est une jeune veuve de seulement 27 ans. Depuis l’accident de voiture qui a couté la vie de son mari, elle se terre dans ses montagnes, entre la maison de sa grand-mère et le magasin où elle travaille. Un soir, Daniil, originaire d’Ouzbékistan pousse la porte à la recherche d’un abri. Elle décide de lui ouvrir le gîte de son ami Martin. Rapidement, la jeune femme comprend que l’étranger fuit quelque chose. Chacun est poursuivi par ses propres démons. En arrière plan, un camp de prisonniers où des soldats ont été torturés et l’Underground Railroadqui traversait le village. Quand l’Histoire nous rappelle que l’homme est capable du pire. « Nos monstres ordinaires. Que sommes-nous censés voir quand nous les regardons – leur monstruosité ou leur banalité ? » Une intrigue diablement ficelée et des chapitres qu’on enchaîne sans pouvoir s’arrêter.
Article rédigé pour Page des Libraires par Marie-Laure Turoche, libraire

Beautiful boy
22,90
par (Libraire)
15 octobre 2020

Conseillé par Marie-Laure

"Beautiful Boy" en hommage bien sûr à la chanson de John Lennon pour son fils. Nous sommes à New York en 1980. Admirez le Dakota Building, immeuble réputé pour sa façade magnifique mais aussi pour avoir été la résidence de plusieurs stars telles que Lauren Bacall, Leonard Bernstein et donc, John Lennon et Yoko Ono. On peut aussi y rencontrer la famille Winter, dont le père Buddy, ancien présentateur de talk show se remet d’une dépression nerveuse. Son fils, Anton vient de rentrer d’une mission humanitaire au Gabon après avoir contracté le paludisme. Buddy lui demande de l’aide pour revenir sur le devant de la scène. Il a le projet d’une nouvelle émission et aimerait y inviter l’ancien Beatles. Un beau roman sur la relation père-fils dont le titre se fait l’écho mais aussi un roman sur les dérives de la célébrité. Une fresque passionnante avec une galerie de personnages tous plus glamours les uns que les autres.
Article rédigé pour Page des libraires par Marie-Laure Turoche, libraire

L'année du singe
18,00
par (Libraire)
15 octobre 2020

Conseillée par Marie-Laure

Composé de 17 chapitres et 35 photos, le nouveau livre de Patti Smith est une invitation à la poésie, à la mélancolie et au voyage. On se glisse dedans comme dans un rêve étrange.
L’année du singe c’est celle de 2016, l’année où Donald Trump va être élu, l’année des 70ans de Patti Smith. Une année chaotique pourrait-on dire, comme l’annonce la citation d’Antonin Artaud en exergue : « Une folie mortelle s’empare du monde » En tous cas, une année charnière. Patti Smith décide de passer le réveillon du nouvel an dans un motel de Santa Cruz, le Dream Inn. L’occasion pour elle de faire une pause, de laisser vagabonder son esprit et repenser à ses morts : « Les grains se déversent et je remarque que les morts me manquent plus que d’habitude. » Cette année là sera aussi celle où elle perdra Sandy Pearlman qui devait d’ailleurs l’accompagner à Santa Cruz. Pour rappel, il est celui qui l’a incitée à créer un groupe de rock dans les années 1970. Patti Smith rend aussi hommage à son ami, l’écrivain Sam Shepard qui souffre de la maladie de Charcot (il décède en 2017). Elle lui rend visite à plusieurs reprises pour l’aider à finir The One Inside. Ses copains de toujours, ses compagnons de route, ils s’appellent aussi Bolaño, Pessoa ou Burroughs. De San Francisco à Lisbonne en passant par le Kentucky, on déambule, on rêve, on médite, on suit une mystérieuse piste de papiers de bonbons sur la plage. On débat avec un certain Ernest de ce qu’aurait pensé Conrad d"’Apocalypse Now". Dans tous ses livres, la poétesse a rendu hommage à l’art, la littérature et la musique. Elle rappelle lors d’une conférence qu’elle relate ici, à quel point la bibliothèque de son enfance a été salvatrice. Que de beauté dans ce livre. On célèbre le temps, la perte, la nostalgie mais aussi l’imagination… Et la vie toujours ! Elle l’a promis à l’enseigne du Dream Inn, Patti Smith s’envolera pour Uluru, « la capitale mondiale du rêve ».

Isola

Avdic, Asa

Actes Sud

22,00
par (Libraire)
13 octobre 2020

Conseillé par Coralie

Anna Francis revient d'une mission délicate aux frontières de plusieurs pays du Moyen-Orient. Epuisée et hantée par ce qu'elle a vécu, elle n'aspire qu'à une pause bien méritée dans sa vie professionnelle.
Hélas, on lui propose une nouvelle mission qu'elle ne peut refuser : elle sera l'observatrice de candidats à un poste sensible et devra présenter au Président un compte-rendu détaillé de ses impressions. Pour mettre en scène cette sélection, tous les participants partent sur une île au large de la Suède. Anna est chargée de mettre en scène son assassinat afin d'analyser les réactions des postulants. Cependant, plus les heures passent et moins la mission se passe comme prévu, le vent se lève et les candidats disparaissent tour à tour.
Cette petite île n'est pas sans rappeler un célèbre roman d'Agatha Christie. Asa Avdic joue des codes pour nous happer dans cette histoire glaçante et addictive.