La Librairie Des Halles ..

Trouver refuge, Histoires vécues par-delà les frontières

Histoires vécues par-delà les frontières

Glénat Livres

19,95
18 novembre 2020

Stéphanie Besson est accompagnatrice en montagne, elle a cofondé le mouvement citoyen « Tous Migrants » qui défend l'accueil des droits et des exilés en menant des actions de sensibilisation et en soutenant les initiatives pour leur porter secours en montagne. Elle a rassemblé dans son livre « Trouver refuge » des témoignages de réfugiés et de solidaires dans les Alpes frontalières. En leur confiant la parole, elle donne à entendre et à voir les luttes et les engagements de ces femmes et de ces hommes. Un ouvrage émouvant.

Carnets de solidarité

Julia Monfort

Payot

17,00
18 novembre 2020

Julia Montfort est journaliste. Lorsqu’elle décide d’accueillir un « migrant » chez elle, elle ne se doute pas que cet « acte va bouleverser sa vie de façon irréversible ». L'auteure réussie à nous traduire parfaitement ses interrogations et élargie ensuite son champ d'étude en ouvrant cette enquête à la sphère collective. Elle nous donne à voir ce cheminement.

« Je dois me rendre à l'évidence, l'hospitalité n'est pas un geste naturel ; Elle est une épreuve.»

A quoi nous sert notre belle devise républicaine « Liberté, égalité, Fraternité » si nous n'avons pas personnellement et collectivement le sens de l'hospitalité? » . L’expérience de la migration ne conduit-elle pas à réaffirmer l’hospitalité comme valeur universelle et n’appelle-t-elle pas à consacrer un droit à l’hospitalité ?

Capitaine Courage
18,00
18 novembre 2020

Carola Rackete est la capitaine militante et charismatique du Sea-Watch 3. Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juin 2019, la jeune Allemande forçait l'entrée du port de l’île de Lampedusa pour faire accoster son navire. Activiste écolo et humaniste, elle nous livre ici son combat et son engagement pour un monde plus juste. Elle y prône la désobéissance civile pour que les jeunes générations puissent s'emparer de leur avenir : « Le changement est possible, mais il faut du courage. Et la ferme résolution de mettre à profit le seul moment où nous pouvons changer le monde : maintenant. ». La jeune capitaine allemande n’a rien d’une « pirate », ni d'une tête brûlée, cette globe-trotteuse touche-à-tout défend ses valeurs avec un mélange de calme et de détermination. À seulement 31 ans, son existence est déjà largement remplie et elle a placé l'Europe face à ses responsabilités et ses ambiguïtés.

Anagrammes dans le boudoir

Perry-Salkow, Jacques

Actes Sud

15,00
18 novembre 2020

Laurence Castelain et Jacques Perry-Salkow ( nous offrent 128 pages de gourmandise, d'impertinence, d'espièglerie, de volupté, de sensualité et de poésie avec ces merveilleux « Anagrammes dans le boudoir ». Les anagrammatistes modifient l'ordre des lettres pour former des nouveaux mots et faire ainsi jaillir un sens caché : « La séduction : clou de satin », « Le grand amour : roman du large » , « La lingerie fine : légère à l'infinie » ! Un livre que vous allez déguster et savourer avec parcimonie puis avec gourmandise, un livre que vous pourrez picorer selon vos envies, commencer par la page que vous souhaitez ou bien laissez le hasard décider pour vous...lire et relire silencieusement puis à voix haute ces jeux de mots facétieux et irrésistibles. Et cerise sur le gâteau, c'est le talentueux Stéphane Trapier qui illustre ces anagrammes avec son trait si vif et percutant. Une lecture délicieuse !

Cent mille ans, Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires

Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires

Seuil

18,90
18 novembre 2020

« Cent mille ans » est une bande dessinée-reportage qui dénonce avec brio le scandale des déchets nucléaires à Bure. Les journalistes Pierre Bonneau et Gaspard d'Allens mènent une investigation implacable, très documentée et terrifiante sur le stockage souterrain des matières radioactives. Ils enquêtent sur la manière dont l’État impose (de manière musclée) dans la Meuse, le projet titanesque et ubuesque d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux. Ils révèlent ainsi les méthodes manipulatrices des « nucléaristes », et la façon dont l’État achète les consciences pour maintenir le silence. Sur place, les habitants sont de plus en plus nombreux à s’insurger contre la transformation de leur région en « poubelle atomique ». La mise en image juste et puissante de la dessinatrice Cécile Guillard se conjugue parfaitement avec les propos des journalistes, elle met en lumière cette résistance contre la violence du monde industriel.