La Librairie Des Halles ..

Noir comme le jour
23 janvier 2020

Après la terrible affaire relatée dans le précédent Dégradation qui voit l'enquêteur James Brindle «  débarqué » de sa section spéciale, l'enquêteur obsessionnel et son exact opposé le journaliste local Roddy Mace vont reformer leur improbable duo pour résoudre cette affaire d'agressions en série qui frappe une cité ouvrière enclavée au cœur des Pennines. Benjamin Myers brosse ici le portrait sombre et trouble d'une petite ville anglaise, ses secrets, sa violence et sa désespérance. L'enquête policière est le prétexte d'une peinture sans fards d'une société postindustrielle ayant basculé dans l'effroi et le déni. L'ambiguité des personnages - et notamment des deux personnages principaux - la noirceur du cadre et des âmes font toujours mouche et, après avoir refermé ce livre, on attend impatiemment le troisième volet et... une déclaration d'amour en bonne et due forme! Si le premier volet se distinguait par une écriture flirtant souvent avec la prose poétique, l'intrigue dans ce nouvel opus gagne en densité psychologique et la relation entre les deux personnages s'étoffe entre dialogues enlevés et silences éloquents. En bref, une nouvelle enquête surprenante de bout en bout et un plaisir de lecture intact.

Mécanique de la chute
24,00
14 novembre 2019

Jay Glastone est un magnat de l'immobilier immensément riche... Sans qu'il s'en aperçoive, sa vie privée et professionnelle commencent à se fissurer. Une fois la brèche ouverte , rien ne pourra arrêter la chute. Dans l'esprit du "Bûcher des vanités" c'est un formidable roman à l'intrique magistralement construite et impossible à lâcher !!

Le Cœur de l'Angleterre
14 novembre 2019

L'auteur dépeint ici avec un talent fou, une distance et un humour abrasif la société anglaise et le cheminement vers le Brexit. Virtuose, Coe réussit à évoquer les faits marquants d'une décennie et à les insérer dans le cadre romanesque pour mieux servir sa galerie de portraits. Il est lucide impitoyable, impertinent, drôle surtout !!
Une satire sociale et politique indispensable, un roman magistral d'un homme en colère !!

La Mort à Rome

Koeppen/Chapoutot

Typhon

17,00
13 novembre 2019

Une claque ahurissante, une écriture hallucinée dans ce roman écrit au début des années 50. Un livre fiévreux dans une Rome décadente, perverse, malsaine où se croisent les membres d'une famille allemande secouée par la guerre, hantée par la culpabilité, la mémoire, la démence. On sort de cette lecture pantois, ébranlé, estomaqué...

Avant que j'oublie
13 novembre 2019

Un père est mort. Alcoolique, violent et unijambiste, ile ne laisse pas que des bons souvenirs à sa fille. Mais petit à petit vont émerger des réminiscences des vérités enfouies, une personnalité plus ambigüe, plus fragile se dévoile peu à peu. Anne Pauly livre ici une magnifique déclaration d'amour à un père abimé par la vie et rend justice à cet homme cabossé. Un superbe hommage plein de pudeur, bouleversant mais jamais larmoyant. Vif et juste !