Laurence G.

Les Vaisseaux Frères
par (Libraire)
14 février 2018

Un roman superbe sur la recherche de ses origines dans un Bangladesh miné par la pauvreté

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas Tahmima Anam, voici une occasion de le faire grâce à la belle traduction de son troisième roman. Ce livre permet aussi de découvrir le Bangladesh, peu mis à l'honneur dans la littérature.
Le lecteur va découvrir l'univers et les pensées d’un superbe personnage féminin, Zubaïda, paléontologue achevant sa thèse à Cambridge, grâce à une lettre qu'elle adresse à un américain, Elijah. On apprend qu'elle doit repartir au Bangladesh, après une mission de fouilles au Pakistan qui échoue. Elle doit se marier, selon la coutume, à un homme à qui elle est promise depuis longtemps. Mais ses interrogations sur ce qu’elle laisse aux Etats-Unis, sur ses origines puisqu'elle sait avoir été adoptée, et sur son statut de femme mariée une fois la cérémonie passée, ne cessent de la tourmenter.

Un second récit va s'enchâsser alors dans ce premier niveau de la fiction, celui d'un homme, Anwar, ouvrier dans le plus grand port de la côte bangladaise,Chittagong, où le travail consiste à désosser des navires en fin de vie dans des conditions extrêmes.
Les deux personnages vont se révéler être liés par leurs histoires personnelles. Acceptant en effet d'être traductrice auprès d’une anglaise réalisant un reportage sur ce port, Zubaïda va rencontrer Anwar et celui-ci va lui révéler des éléments de son passé.

Tahmima Anam sait captiver son lecteur ; nous la suivons facilement dans les méandres des réflexions de son personnage principal. Le livre pose des questions essentielles qui rejoignent la réalité sociale du Bangladesh et notamment la difficulté des femmes à choisir la façon de mener leur vie dans une société patriarcale qui nie tout simplement cette possibilité. Le roman est aussi l'occasion de décrire de façon aiguë et réaliste l'extrême pauvreté dans le sous-continent indien, celle d'adultes et d'enfants qui gagnent leur vie à la journée en louant leur corps pour des sommes dérisoires.
L'auteure développe aussi de façon intimiste ses interrogations sur les erreurs qu'une vie entière ne peut réparer et sur le passé qui vous rattrape, inévitablement.

TAQAWAN

Quidam Édition

20,00
par (Libraire)
5 février 2018

Un petit bijou noir, original et plein d'humour

Gros coup de coeur pour ce roman plein d'empathie pour un peuple amérindien du Québec en survie, les Mig'maq. L'auteur part d'un fait divers survenu en 1981, l'interdiction aussi soudaine qu'incompréhensible pour ce peuple d'utiliser des filets pour la pêche au saumon -droit ancestral- énoncé par le ministre de la chasse et de la pêche en place. Eric Plamondon nous fait découvrir alors le quotidien des habitants de la réserve de Restigouche. L'alternance de courts chapitres narratifs d'une part et descriptifs du milieu naturel et des coutumes des amérindiens d'autre part est une trouvaille qui aiguise l'appétit du lecteur tout au long du roman. Si le sujet est profondément dramatique côté fiction, avec ses quatre personnages principaux bien campés, la partie "documentaire" est pétrie d'humour et de jeux de mots, créant un décalage avec le reste. L'écriture alerte et sans pathos nourrit la tension qui monte en puissance tout au long de ce roman. Un petit bijou original de cette rentrée littéraire hivernale!"

LA CANTINE DE MINUIT 2

Abe Yaro

Lezard Noir

18,00
par (Libraire)
23 janvier 2018

Un manga intimiste sur les habitants de Tokyo

Une petite gargote d'un quartier populaire de Tokyo peut devenir un lieu propice aux rencontres, c'est en tout cas ce que nous démontre Yarô Abe dans les deux tomes parus en France grâce au travail des éditions Le Lézard Noir. Et quand ce restaurant n'est ouvert que de minuit (d'où le titre) à 7h du matin, alors forcément la clientèle n'est pas tout à fait celle que vous rencontrez dans la journée.
Un seul plat au menu (mais la possibilité que le chef vous concocte ce que vous avez envie de manger s'il a les ingrédients nécessaires) n'empêche pas les travailleurs de la nuit de fréquenter ce lieu. Chaque chapitre porte le nom d'un plat demandé par un client et sur le rythme soutenu de deux pages = 1 nuit et 1 épisode, le lecteur découvre un pan de la vie des Tokyoïtes. Prostituées rentrant se coucher, Yakuzas, flics, artistes de cabaret... se retrouvent au hasard des nuits pour déguster l'un de leurs plats favoris; ils nouent dans ce lieu de passage des brins de conversation qui peuvent se transformer en brins de vie, certains repartant bras dessus bras dessous; des confidences émergent avec l'arrivée de l'aube. C'est avec beaucoup de tendresse pour ses personnages et un dessin sobre mais très efficace que Yarô Abe nous emmène dans le Japon populaire d'aujourd'hui. C'est aussi un hommage à la cuisine japonaise, celle de tous les jours et à laquelle les Japonais vouent un vrai culte.
On a adoré ces deux tomes qui ont par ailleurs donné lieu au Japon à une série télévisée.

Emma G. Wildford

Soleil

22,95
par (Libraire)
16 décembre 2017

Un très beau portrait de femme dans l'Angleterre corsetée des années 20

Voici un coup de coeur pour un très beau roman graphique à offrir; il met en scène une jeune anglaise, poétesse et amoureuse d'un explorateur auquel elle est fiancée mais qui ne donne plus de nouvelles depuis une année, date à laquelle il est arrivé en Laponie. Persuadée qu'il est encore en vie et qu'il a besoin de son aide, n'en pouvant plus d'attendre, elle décide de partir sur ses traces...
Un très beau portrait de femme éprise d'absolu, indépendante et volontaire qui va s'émanciper dans une Angleterre corsetée et pétrie de règles morales rigides. des années 1920.
Le dessin d'Edith est superbe, plein de poésie.

Freaks' squeele / Rouge : intégrale
19,90
par (Libraire)
28 octobre 2017

Une très belle intégrale pour un Comics de haute volée

Rayon COMICS: gros coup de coeur pour "Rouge" de Florent Maudoux et Sourya à la couleur!
Voici fraîchement arrivée la superbe intégrale de "Rouge", qui nous fait découvrir la jeunesse de Xiong Mao, l'une des héroïnes de la série "Freaks Squeele" écrite et dessinée par le talentueux Florent Maudoux. Pleine de jeunes super-héros, cette aventure au format Comics (que l'on peut lire sans avoir lu par ailleurs "Freaks Squeele") fait la part belle à la psychologie des personnages mais aussi à l'action grâce à des rebondissements et à des traîtrises de toutes sortes. On y découvre l'enfance de Xiong Mao, fille d'un puissant parrain de la mafia chinoise; elle fait la connaissance à l'école de Sélène et elles vont découvrir qu'ensemble leurs pouvoirs sont décuplés ...De l'humour et des sentiments également pour une histoire à dévorer et peut-être un futur cadeau de Noël, pour ados et adultes!