Âme brisée
par (Libraire)
30 septembre 2019

Un roman magnifique sur le pouvoir de l'Art dans la résilience

Ce court roman nous transporte à Tokyo en 1938, en guerre contre la Chine. Yu Mizusawa, japonais, répète avec 3 amis chinois « Rosamunde » de Schubert quand débarquent dans la salle des militaires. Le fils de Yu, Rei, âgé de 11 ans, assiste à toute la scène, caché dans une armoire.
C’est cette scène que le jeune garçon va tenter d’exorciser toute sa vie à travers le cheminement qui va le mener de Tokyo à Mirecourt, auprès d’un luthier, puis à Paris, afin de reconstituer les « âmes brisées ».
Ce texte subtil et émouvant évoque l’art comme catharsis, la mémoire et la perte. Gros coup de coeur !
Nous avons le très grand plaisir de recevoir Akira Mizubayashi Mercredi 20 novembre à 18h30. Sera également présent à la rencontre Roland Terrier, luthier à Mirecourt qui nous parlera de son art et de la relation entre le luthier et le musicien.

Tous les conseils de lecture