LA CANTINE DE MINUIT 2

Abe Yaro

Lezard Noir

18,00
par (Libraire)
23 janvier 2018

Un manga intimiste sur les habitants de Tokyo

Une petite gargote d'un quartier populaire de Tokyo peut devenir un lieu propice aux rencontres, c'est en tout cas ce que nous démontre Yarô Abe dans les deux tomes parus en France grâce au travail des éditions Le Lézard Noir. Et quand ce restaurant n'est ouvert que de minuit (d'où le titre) à 7h du matin, alors forcément la clientèle n'est pas tout à fait celle que vous rencontrez dans la journée.
Un seul plat au menu (mais la possibilité que le chef vous concocte ce que vous avez envie de manger s'il a les ingrédients nécessaires) n'empêche pas les travailleurs de la nuit de fréquenter ce lieu. Chaque chapitre porte le nom d'un plat demandé par un client et sur le rythme soutenu de deux pages = 1 nuit et 1 épisode, le lecteur découvre un pan de la vie des Tokyoïtes. Prostituées rentrant se coucher, Yakuzas, flics, artistes de cabaret... se retrouvent au hasard des nuits pour déguster l'un de leurs plats favoris; ils nouent dans ce lieu de passage des brins de conversation qui peuvent se transformer en brins de vie, certains repartant bras dessus bras dessous; des confidences émergent avec l'arrivée de l'aube. C'est avec beaucoup de tendresse pour ses personnages et un dessin sobre mais très efficace que Yarô Abe nous emmène dans le Japon populaire d'aujourd'hui. C'est aussi un hommage à la cuisine japonaise, celle de tous les jours et à laquelle les Japonais vouent un vrai culte.
On a adoré ces deux tomes qui ont par ailleurs donné lieu au Japon à une série télévisée.

Tous les conseils de lecture