Conseils de lecture

MANOLIS
20,00
par (Libraire)
4 octobre 2016

Un retour en images sur les années 20 en Turquie

La BD est l’adaptation du roman d’Allain Glykos Manolis de Vourla parue aux éditions Quiquandquoi et retrace l’enfance de Manolis –le père d'Allain Glykos-, jeune grec dans la Turquie des années 20, au moment où Mustafa Kemal décide de résister au dépeçage de la Turquie décidé par les Alliés lors du Traité de Sèvres et signé par le sultan Mehmed VI ; Kemal engage une bataille contre les Français, les Italiens les Arméniens et les Grecs, plébiscitée par la population turque.
La guerre remportée par Atatürk oblige la Grèce à céder des territoires à la Turquie et entraîne d’importants mouvements de population : de 1,2 à 1,5 million de Grecs orthodoxes devront s’exiler en Grèce et environ 385.000 Musulmans seront expulsés vers la Turquie.

Tous vivaient en bonne intelligence avant le conflit comme nous le montre le début de l’histoire de Manolis. Le conflit et la montée de la haine anti-grecque de la part des Turcs sont totalement incompréhensibles pour le petit garçon qui se voit séparé brutalement de sa famille quand les balles turques pleuvent sur son village. Il réussira malgré tout à retrouver sa mère après un long périple.
Le graphisme en noir et blanc d’Antonin est très fort et joue sur ces deux tons de façon très expressive.
Un excellent roman graphique qui permet de découvrir une page méconnue de l’histoire de la Turquie contemporaine et en même temps un récit de vie poignant.

Pour adultes mais aussi jeunes lecteurs dès 12 ans.


COMBIEN DE TERRE FAUT-IL A UN HOMME ?
16,50
par (Libraire)
4 octobre 2016

Un magnifique album reprenant une nouvelle de Tolstoï

Pacôme, un jeune paysan de Sibérie, cultive son champ; sa famille ne manque de rien mais il est rongé par l’envie d’avoir un champ plus grand, ainsi pourrait-il être « tout à fait heureux »… ; de page en page, Pacôme réussit à agrandir son domaine, n’hésitant pas à parcourir des terres de plus en plus lointaines pour réaliser ses rêves de possession jamais satisfaits. Mais cupidité et avidité n’étant pas synonymes de bonheur, l’histoire finit bien mal pour Pacôme…
Un double coup de cœur pour le texte à méditer et pour les gravures superbes de Raphaël Urwiller, illustrateur et éditeur par ailleurs d’Icinori.


Les esclaves oubliés de Tromelin
20,95
par (Libraire)
4 octobre 2016

Une BD superbe alliant Histoire et documentaire

1761: un navire de la Compagnie des Indes françaises avec à son bord 160 esclaves malgaches échoue sur un îlot de récifs de moins de 2 kilomètres de long en plein océan indien. Le lieutenant réussit à faire construire un bateau à partir de l'épave du premier et à rejoindre la civilisation mais en abandonnant les esclaves sur place. C'est seulement quinze ans après que l'on retrouvera sept femmes et un enfant ayant réussi à survivre malgré les tempêtes récurrentes submergeant l'îlot et les conditions de vie extrêmement difficiles.
Deux récits s'imbriquent dans cette BD captivante, l'un racontant ce naufrage et la survie des esclaves rescapés après leur abandon sur l’île par les Français, l'autre la mission scientifique à laquelle a participé l'auteur en 2008 pendant 6 mois et qui a permis de dégager des traces de cette occupation (ustensiles, constructions de pierres, restes du bateau échoué...).

Sylvain Savoia nous offre deux histoires complémentaires et fortes qu'il a réussi à traiter différemment au niveau du graphisme et de la narration. Un album superbe !
Laurence


Quatre soeurs, T3, Bettina
15,00
par (Libraire)
4 octobre 2016

On adore !

Comme les deux précédents tomes, cet album narre les péripéties de 5 sœurs qui ont entre 9 et 23 ans. Chaque volume s'attache plus particulièrement à l'une d'entre elles. Ayant perdu ses parents dans un accident de voiture deux ans auparavant, la fratrie continue d'habiter dans la grande et vieille maison familiale en bord de mer, sous la tutelle fantasque d'une tante qui ne fait que de rares visites. Entre petits bonheurs, grandes jalousies, amours diverses, problèmes d’intendance économique et éclats de rire, on est sous le charme de cette série abordant des sujets graves avec une grande sensibilité. Les illustrations de Cati Baur contribuent depuis le premier tome au grand bonheur de lecture.