Conseillé par (Libraire)
11 avril 2023

Un polar tendu comme un arc où rivalités et gouaille sont au rendez-vous !

Quand un nouveau polar de DOA nous arrive entre les mains, il nous fait rarement la semaine ; là il a tenu deux jours, c'est dire.
Entre le milieu de la drogue et celui de la police adéquate il y a une longue histoire faite de haine, de rancœur, d'indics et de ripoux ; ça se connaît, ça se surveille, ça fait des coups d'un côté et ça essaye de les intercepter de l'autre, tout ça pas toujours en finesse.
Les uns sont teigneux, les autres tenaces et tendus aussi à cause des demandes pressantes de résultats de la part des empilements de chefs et de la paperasse infinie à remplir pour le moindre doigt qu'on veut bouger.
Une famille de mafieux de père en fils s'est faite à moitié dézinguer par un rival parti à l'étranger pour jouir tranquille de ses forfaits et échapper au clan qu'il a bien décimé. Lequel clan n'a pas dit son dernier mot, remonté à bloc et surtout nouvellement chapeauté par le sieur Momo, habile, intelligent et méfiant comme une belette sauf avec Lola, sa nièce de 19 ans, animal à sang froid et qu'il pressent être la seule à même de pouvoir reprendre le business.
Les flics en face ne sont pas de tendres perdreaux et l'un d'entre eux va même s'attirer de très très gros ennuis.
Mais les uniformes ont pour eux le temps, la mémoire longue des dossiers patiemment étoffés et les "tontons", leurs indics.
L'histoire des uns et des autres et celle de leurs rares mais musclés face à face est menée tambour battant. On retrouve avec grand plaisir la densité de "Pukhtu", la connaissance des milieux, le foisonnement de personnages tous parfaitement croqués, le style précis et efficace et la langue gouailleuse. Un excellent cru !

Conseillé par (Libraire)
29 décembre 2021

Une saga familiale et historique romanesque !

Je vous ai parlé du dernier tome de "Largo Winch" il y a quelques jours, série que je découvrais (enfin, pas trop tôt !) avec beaucoup de plaisir d'ailleurs, mais j'ai oublié de vous dire deux mots sur le 1er tome de la trilogie "La fortune des Winczlav" paru en mars cette année, des sieurs Jean Van Hamme (le père de la série "Largo Winch") à la plume et Philippe Berthet au dessin.
Superbe travail scénaristique et illustratif que cette saga historique et familiale qui remonte le temps jusqu'en 1848 (on appelle ça un "préquel") et nous fait découvrir les aïeux de Largo : on démarre avec le personnage de Vanko Winczlav, médecin engagé auprès des résistants dans les Balkans et plus précisément au Montenegro, contre l'affreux type au pouvoir alors et qui va devoir fuir l'Europe pour échapper à la mort. (Déjà à l"epoque des migrants migraient pas par plaisir d'aller voir ailleurs si le ciel était plus bleu mais juste pour rester en vie).
Qui étaient les ancêtres de Largo ? D'où venaient-ils ? Comment ont-ils constitué leur fortune? Qu'ont-ils dû supporter ? On découvre tout cela et bien d'autres choses encore...
Une bd super agréable à lire au scénario riche et plein de rebondissements, un excellent moment de lecture à offrir à tous.tes les amoureux.ses de la belle BD franco-belge et que l"on peut tout à fait apprécier sans connaître la série "Largo Winch" !